Culte en ligne du 14 juin 2020.

Sermon du 14 06 20

Liturgie du 140620

Accueil : Culte d’action de grâce.

Portes, élevez vos linteaux ; Élevez-les, portails éternels ! Que le roi de gloire fasse son entrée ! Qui donc est ce roi de gloire ? L’Éternel des armées : C’est lui, le roi de gloire ! Psaume 24v9

L’Eternel Dieu est fidèle à sa promesse : En tant que Roi de gloire, il vient à la rencontre de son peuple.

Que sa paix soit avec chacun d’entre nous, enfants, adultes ou personnes âgées

Que sa force vienne au secours de notre faiblesse

Que sa justice couvre nos infidélités

Que sa sainteté nous purifie

Que son amour nous transforme et nous renouvelle

En entrant dans tes portes, ce sont les portes de nos cœurs qui s’ouvrent. Chantons !

  1. J’entre dans tes portes JEM 428

Louange à Dieu

Seigneur Dieu, notre Père !

Nous t’appelons Tout-Puissant et nous voyons en même temps que tu t’es sacrifié toi-même en Jésus, pour le salut des hommes, pour notre salut,

Dieu saint et fort, Dieu immortel,

Sois béni et reçois toute notre reconnaissance et notre adoration pour cet amour plus fort que la mort ! Je vous invite à chanter ‘Seigneur par la clarté de ton

  1. Seigneur par la clarté de ton amour JEM 495

Parole de loi.

Frères et sœurs, nous vous demandons de respecter ceux qui travaillent parmi vous, ceux qui, par ordre du Seigneur, vous dirigent et vous avertissent. 

Manifestez-leur beaucoup d’estime et d’amour, à cause de la peine qu’ils se donnent. Vivez en paix entre vous. Conduisez-vous d’une façon digne de cet appel. Soyez toujours humbles, doux et patients. Supportez-vous les uns les autres avec amour. 

Efforcez-vous de maintenir l’unité que donne l’Esprit saint par la paix qui vous lie les uns aux autres. Il y a un seul corps et un seul Esprit, de même qu’il y a une seule espérance à laquelle Dieu vous a appelés. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; il y a un seul Dieu, le Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous et demeure en tous.et gardez-vous de toute forme de mal. Vous êtes tous enfants de la lumière et fils du jour. Chantons ‘Lumière du monde’

  1. C’est auprès de Dieu JEM  521

Confession des péchés

Père Saint !

Tu as chargé ton Fils, le Christ du poids de nos péchés.

Tu l’as laissé porter ta colère que nous avions méritée.

Ton fils est venu parmi nous, plein de grâce et de vérité, et nous ne l’avons accueilli comme Sauveur et Seigneur

Il nous appelés à être disciples et nous ne l’avons pas toujours suivi

Il est venu faire de nous des enfants bien-aimés et l’avons méprisé

Nous nous élevons par orgueil, et lui s’est humilié

Seigneur aie pitié de nous

L’annonce du pardon

Jésus –Christ est venu nous annoncer le pardon, offert de la part de Dieu. Ce pardon offert apporte avec lui toute la tendresse du Père pour nous. Il ouvre à chacun de nous, repenti le chemin du salut et nous offre un avenir éternel. Soyons libérés de toute culpabilité et ayez de l’espérance. Le pardon divin nous rejoint et avec lui, la vie, la joie et la paix.

Dans ta compassion tu nous accordes ton pardon et tu nous transmets ta grâce.

Adorons le Tout-Suffisant par un style de vie qui glorifie son saint nom.

  1. Sonde moi, ô Dieu JEM 18

Espérance par la vérité

Grandissez dans la vérité et l’espérance. Car on ne va jusqu’à l’espérance que par la vérité. En effet, la Vérité rend libre et l’espérance ne trompe point et l’amour de Dieu est versé dans notre cœur par son Esprit –Saint.

  1. Merci pour ta Parole JEM 180

Lectures. (version la Colombe)

    • Isaïe 59v14-15
    • Jean 14v6
    • 1Timothée 3v15-16
  1. Ta parole d’âge en âge, (Jeu de violon par Heilani)

Prédication

Sermon du 14 06 20

Thème : Vivre la vérité L’Eglise du Christ, colonne et appui de la Vérité.

Qu’est-ce que la vérité? » En général, par ‘la vérité’ est le caractère ou la qualité de ce qui est vrai tel qu’il apparaît. Mais cette interrogation nous renvoie bel et bien à la célèbre question de Ponce Pilate – face à Jésus -mis en accusation, après que celui-ci ait affirmé : »Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Alors Pilate va répliquer avec cette célèbre question: Qu’est-ce que la vérité (Jn. 18.37-38)

Nombreux sont ceux qui se sont posé cette question et plus nombreux encore sont ceux ou celles qui se la posent aujourd’hui. C’est pour cela qu’il y a tant de mouvements religieux. Certains prétendent par rapport aux autres mouvements détenir à eux seuls l’entière vérité. Ce qui conduit souvent les protagonistes à élaborer davantage de contre vérités pour expliquer leur position sur tel ou tel sujet. Mais voyez-vous la Vérité ne se trouve dans aucune religion -aussi morale qu’elle puisse paraître car l’apparence n’est pas souvent le reflet de la vérité. La vérité se trouve que dans la personne du Créateur lequel est Lumière, Amour et Justice. Au sujet de la vérité. 

Affirmation séculière

A la question, “qu’est-ce que la vérité ? Le monde dit qu’Il y a ta vérité, il y a la mienne et il y a celle de tous les autres. Toute vérité n’est que la vérité de celui qui l’a dite dit-on. C’est dire qu’il doit y avoir autant de vérité que d’individus.” Ou alors Il n’y a pas de vérité absolue, mais à chacun sa vérité. C’est une affirmation qui relève d’une manière de voir le monde, une philosophie humaniste ou l’homme, simple créature comme un dieu – est placé au centre de toute chose ou comme mesure ou référence à toute chose. Ce qui est absolument faux. En réalité, tout le monde ment, et au quotidien nous déformons la vérité, et l’aménageons le plus souvent à notre convenance en fonction de l’intérêt qu’on peut tirer d’une situation. D’une manière générale, ce bas-monde est fondé- en grande partie sur le mensonge : telles les relations humaines, en matière de publicité, mais également dans nombre de professions. Le monde de la politique n’échappe pas aux mensonges ; certains milieux comme de la justice, le commerce, les religions, même le christianisme si n’est pas une relation à Christ, mais simplement un mouvement de pensée, mais aussi le monde des arts et de la culture. A cela s’ajoutent des métiers qui ont pour vocation d’informer tels, la télévision, les médias où les gens sont rémunérés pour jouer un rôle. Bref, le mensonge a infiltré tous les domaines de notre existence, et nous ne pouvons pas faire autrement que mentir car le mensonge fait partie intégrante de notre nature humaine déchue

En politique ; dit-on « un mensonge répété dix mille fois devient vérité » et encore- «plus le mensonge est gros, plus les gens y croiront.». Ce sont des propos attribués respectivement à un propagandiste nazi Gobbels et au communiste Vladimir Lénine : Voilà enclenchée la course à la surenchère aux mensonges. Le monde devient alors l’univers d’un vaste mensonge, un bouquet de douleurs, un complot contre la vie, un funeste complot contre la liberté et la justice. écrivit Jean-Marie Adiaffi dans « les naufragés de l’intelligence-

Dire la vérité humaine ne règle pas définitivement la question du mensonge en lui-même, car notre vérité humaine n’est qu’approximative. Elle est proportionnelle à notre point de vue qui n’est que partiel. La vérité humaine n’est proportionnelle à notre degré de vertus qui n’est jamais complète Bref, la vérité- au sens original du terme- n’est pas dans notre réalité terrestre, ou encore moins dans nos impressions émotionnelles. C’est pourquoi, il convient de prendre du recul par rapport à ses émotions qui par moments peuvent se montrer tyranniques. Nous pouvons affirmer que ce que nous vivons dans ce monde n’est qu’une pâle copie d’une réalité qui est d’abord spirituelle.

Ainsi celui ou celle qui s’efforce à vivre de la vérité est considérée comme un fayot. Est plus considérée comme une débrouillarde, intelligente, toute personne qui triche, qui est apte à rouler les autres. Elle est passée pour futée. Le monde des affaires et le milieu politique- en général- sont les endroits réputés où mentir est élevé en art. Chez de tels et femmes, les valeurs morales sont inversées au point que ce qui apparaît comme vertu aux yeux de la Vérité, est un vice dans leur milieu. Un salarié est perçu comme une matricule et non une personne à part entière avec une histoire, une famille c’est ce que l’on constate dans le monde des affaires et des entreprises à fric. Quant au milieu politique, on ne peut y survivre que quand on a une carapace. On considère comme une qualité le fait d’être impitoyable, d’être un « tueur », prêt à écraser les autres pour parvenir au sommet de la pyramide. Voyez-vous tout ce monde d’ici –bas constitue l’empire du mensonge, sous l’autorité malveillante de son Prince, Satan, le Père du mensonge: «Quel malheur de voir ces gens qui déclarent bien ce qui est mal, et mal ce qui est bien ! Ils prétendent clair ce qui est obscur, et obscur ce qui est clair. Ce qui est doux, ils le font passer pour amer, et ce qui est amer pour quelque chose de doux. » Isaïe 5v20. Les ténèbres de l’âme accompagnent le mensonge. Mais les ténèbres ne règneront pas à jamais. Pour vaincre les ténèbres il faut impérativement traiter le mensonge sous toutes ses formes et en profondeur.

Au regard de tout cela on comprend aisément le sens du verset extrait d’Isaïe 59v14 : « De sorte que le droit a été repoussé, et que la justice se tient éloignée ; Car la vérité (a) trébuch(é) sur la place publique,… Comme la vérité a disparu, celui qui (oser) s’éloigne du mal se fait piller. Comme le droit n’existe plus, voyant qu’il n’y a pas un homme, désolé de ce que personne n’intercède…Alors son bras lui vient en aide. Et sa justice lui sert d’appui. » Voilà la réalité biblique de cette importante question de vérité

Deux demi-vérités ne font pas une vérité.” “Une vérité accommodante est une vérité accommodée.”En tant que telle, elle devient mensonge qui est l’art d’altérer ou de maquiller la vérité. D’où l’expression la « Vérité trébuche sur la place publique ».

Et cela remonte à Adam et Eve dans le jardin d’Eden où ils ont été mis à l’épreuve de la vérité face au mensonge du diable. Ils se sont heurtés contre le mensonge, le subtil mensonge du diable. Et ils ont échoué. Ainsi, la vérité se retrouve en permanence en face d’elle ce terrible ennemi, qu’est le mensonge. Depuis lors la vérité trébuche souvent dans le monde, appelé, « place publique », pourquoi ? Parce que celui-ci est bâti sur un vaste mensonge. Cela nous renvoie à l’allégorie de l’homme sage et de l’homme insensé dans Matthieu 7v24, ayant respectivement construit leur bâtisse sur le roc et sur le sable. Par ailleurs la bible laisse se poser cette autre question dans Psaume 11v3 qui en lien avec la vérité en tant que fondation de toute construction. «Quand les fondements (du monde) sont renversés, le juste, que ferait-il? Autrement dit «Quand les lois qui soutiennent la société bâtie sur le mensonge sont détruites, que peut faire l’enfant de Dieu ?» Alors on en vient la pensée de l’Ecriture, notre référence.

Affirmation biblique.

« Conduis-moi dans ta vérité dit le psalmiste et instruis-moi, car tu es le Dieu de mon salut: je m’attends à toi chaque jour ». Psaume 25, plus loin dit Jésus le Christ

« Le chemin, la vérité, la vie, c’est moi. Personne ne va au Père sans passer par moi » Jean 14v6 et aux siens il déclarera

«Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» Jean 8v31, mais surtout ce passage qui est la trame de notre prédication de 1Tim 3v15

« …mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, la colonne et l’appui (soutien) de la vérité. »

Pourquoi l’apôtre Paul fait-il allusion à telle image de construction pour parler de la manière dont on doit se conduire ou se comporter dans la maison de Dieu?

Voyez-vous ici, ‘la maison de Dieu vivant’ est l’Eglise, un corps vivant, celui du Christ. Il très important et essentiel de le comprendre. Que l’Eglise -de par sa nature -appartient au Dieu vivant – et qu’elle ne constitue en rien une institution humaine. L’Eglise renferme des réalités spirituelles qui sont celles du Christ. Christ est à la fois homme et Dieu. L’Eglise du Christ- en effet est composée des hommes et femmes de tout temps et tout le lieu, animée de l’Esprit saint, Esprit de vérité venant de Dieu. Mais pour que cette réalité soit complète nous devrions comprendre que l’Eglise du Christ est une maisonnée c’est-à-dire une famille. Nous sommes une famille liés les uns aux autres. En tant que telle, nous avons le devoir et la responsabilité d’avoir des pensées et des conduites inspirées par l’Esprit de vérité

Les Ephésiens sont bien placés pour saisir l’analogie ici employée par Paul pour décrire l’Eglise. A Ephèse se trouve donc planté -un impressionnant temple -dédié à la déesse Diane (Artémis). Ce temple est considéré comme une des sept merveilles de l’antiquité. Il comptait 127 colonnes en tout. Chacune des colonnes avait été donnée par un roi. Ainsi chaque colonne constitue un hommage à chaque monarque donateur. Mais ce n’est pas la signification honorifique de chacune de ces colonnes qui nous importe, elle n’est que secondaire, la principale, est l’importante fonction que remplissent ces colonnes. Cette fonction consistait à soutenir l’immense structure du toit. Ainsi l’Eglise apparaît comme les piliers, le soutien de la Vérité : La vérité chrétienne se caractérise par sa mise en pratique. Elle est validée par notre vécu à l’instar du Christ, notre Seigneur dont chacun et chacune être sensé imitateurs

Chez J. Calvin, dans le concept ‘Christ, Miroir de l’Eternel’, il estimait que l’utilisation de l’art pour louer Dieu, risquait de conduire à l’idolâtrie. Il n’a pas tort en partie. L’art et la culture, ce sont des terrains où prospère le mensonge. En tant que tels ils peuvent conduire à l’idolâtrie. Cette conception calviniste s’est poursuivie dans le fait. Elle a inspiré des liens entre la politique et la religion au point qu’en 1554, la magistrature en poste à Genève a accepté de s’aligner sur les principes de la Réforme, et rendre fondamentalement les lois des cités- de l’époque- conformes aux lois du Christ. Peut-on encore revendiquer cela de nos jours ? Suivez mon regard.

Quel privilège ! Voyez-vous, et quel honneur que notre Seigneur nous fait- en nous chargeant d’appuyer sa Vérité éternelle par notre vécu quotidien. Cette charge est d’autant très importante que Jésus a lui-même prié le Père pour nous qui constituons l’Eglise visible en terme suivant : «…Fais(Père) qu’ils soient entièrement à toi par la vérité. Ta parole est la vérité » Jean 17v14. Cette parole renvoie à une autre réalité spirituelle beaucoup plus profonde que la seule définition selon laquelle la vérité n’est simplement la qualité de ce qui est vrai.

Comme les piliers des fausses religions sont naturellement constitués d’erreurs et de mensonges, le soutien de la foi chrétienne doivent être, la vérité, la justice dans l’amour du Père. « Acquiers la vérité ne la vends pas ». C’est dire que même au nom d’un prétendu amour ou tolérance, l’Eglise du Christ ne doit jamais en aucune manière sacrifier la Vérité. Sinon elle ne serait plus qu’une coquille vide, une cymbale qui raisonne. Elle ne serait plus l’Eglise de celui dont elle prétend appartenir… L’Eglise de Jésus est dépositaire de la vérité, celle qui libère du mensonge. C’est dire qu’l’Eglise doit premièrement croire en cette vérité à l’instar de Paul : « j’ai cru c’est pourquoi j’ai parlé’» 2Cor 4. En plus, cette vérité, il faut la garder, la défendre et par-dessus lui obéir et enfin la vivre dans tous les secteurs de notre existence. Ah, la vivre, voilà le défi du christianisme. LisonsTite3 du dimanche dernier. : «v3-7 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, rebelles, égarés. Nous étions esclaves de toutes sortes de désirs et de plaisirs. Nous vivions dans la méchanceté et l’envie ; nous nous rendions détestables et nous nous haïssions les uns les autres. Mais lorsque la bonté de Dieu notre sauveur et son amour pour l’humanité ont été révélés, il nous a sauvés, non pas parce que nous aurions accompli des actions justes, mais parce qu’il a eu compassion de nous. Il nous a sauvés par le bain de la nouvelle naissance et le renouvellement opéré par l’Esprit saint. Cet Esprit saint, Dieu l’a en effet répandu avec abondance sur nous par Jésus Christ notre sauveur ; il l’a fait pour que, déclarés justes par sa grâce, nous devenions héritiers de la vie éternelle que nous espérons »

Alors j’en viens à l’aspect pratique qui consiste à honorer en tout la doctrine du Christ  car la vigueur de la foi pratique est en lien direct avec la vérité crue, assimilée et vécue. Alors on sera dans le véritable. Vivre en chrétien dans une société matérialiste et sans Dieu n’est pas une mission aisée. Cependant les Ecritures rappellent à chacun de nous ce matin quelque soit notre position ; notre âge etc…Je cite : « En effet, aucun de nous ne vit pour soi-même et aucun ne meurt pour soi-même. Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Ainsi, soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons au Seigneur.  Car le Christ est mort et il est revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants.  Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Et toi, pourquoi méprises-tu ta sœur ? Nous aurons tous à nous présenter devant Dieu pour être jugés par lui… Ainsi, chacun de nous rendra compte à Dieu pour ses décisions. Cessons donc de nous juger les uns les autres. » Rom14v7

« Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. » 1Jean1v6 (sic)

Si nous avons appris à ne pas croire n’importe quoi et n’importe qui, alors apprenons également à ne pas vivre n’importe comment! Mais à mener une vie selon Christ, comme des enfants de lumière car la lumière et la vérité vont ensemble Ce sera mieux ! Ainsi, ce sera avec la force du Saint-Esprit que nous pouvons dire avec assurance : ‘je ne permettrai à aucun mensonge de me ravir de la vérité’. Le mensonge a plusieurs couleurs, la Vérité n’en a qu’une. Pour vivre ainsi, nous avons besoin plus que tout, de la grâce de Dieu. La grâce qui sauve, qui justifie, qui fortifie, qui enseigne et qui nous suffit comme l’Esprit-Saint convaincra l’apôtre Paul’ ma grâce te suffit, car ma force s’accomplit dans ta faiblesse’. Elle s’applique également à chacun de nous ce matin. Ainsi vouloir vivre sa foi en privé et dans le silence, s’apparente au mensonge c’est de facto empêcher les proches d’accéder au salut.

C’est pourquoi à plusieurs reprises, les apôtres nous exhortent à marcher en nouveauté de vie car nous ne sommes plus redevables de la chair mais de la vérité dans l’esprit. Nous ne devons plus nous conduire comme ceux ou celles qui ne connaissent pas Dieu et sa vérité. Nous devons abandonner les mauvaises habitudes que nous avions autrefois.

Voyez-vous, pour mieux anesthésier notre conscience individuelle et collective, le mot « péché » est banni du vocabulaire de nos contemporains, est-ce pour autant que la ‘pandémie » péché a disparu ? Non !non ! Non ! L’église se tient muette au lieu de dénoncer le péché comme le Maître Nous consentons beaucoup d’énergie, prenons moult précautions pour contenir un virus, certes mortels, mais un virus mortel qui s’appelle le péché devant lequel on baisse les bras et on s’accommode.

L’un des aspects essentiels de la mission de Jésus le Christ était de rendre témoignage à la vérité et de conduire les gens vers elle. C’est pourquoi, Jésus se montrait intransigeant quand la vérité est remise en question.

Conclusion

C’est en montrant au monde Jésus le Christ dans nos vies que nous ferons réfléchir les incroyants et les convaincre sur la véracité de la valeur de notre foi. Comme disait Maurice Clavel en son temps dans son ouvrage Ce que je crois : « Les chrétiens, pour répandre l’évangile, n’ont jamais qu’une chose à faire : VIVRE le Christ. Et le cœur de la vérité chrétienne, est qu’appartenant désormais à Christ, nul du milieu de nous ne vit plus pour lui-même mais pour les autres comme Christ l’a été en son temps et que nul ne meurt pour soi-même à l’image de Jésus qui a connu la mort pour tous

C’est dire –avec force- que notre sort est lié les uns aux autres. Ta force comble mes faiblesses, mes atouts comblent tes handicaps, en sorte que dans une dynamique de complémentarité nous soyons amenés à tirer vers le haut la vérité du Christ. Evitons les bisbilles qui ne feront que nous tirer vers les bas. On sera alors non ignoble mais noble malgré tout

Prions.

8- Seigneur ta grâce m’appelle

Prière de repentance et d’engagement

(intercession)

Seigneur Dieu, nous te prions pour ton Eglise toute entière :

Qu’elle reste attachée à la sainte vérité, et soit pleinement soumise à Christ qui a donné sa vie pour le salut des hommes.

Accueille notre prière

Nous te prions pour tous les chrétiens de part le monde :

Que chaque jour, ils accueillent dans leur vie ce qui est digne de Jésus-Christ

Accueille notre prière

Nous te prions pour notre paroisse :

Que sa fidélité, son courage et son zèle répondent à ton amour pour elle

Accueille notre prière

Nous te prions pour les malades et ceux qui pleurent :

Qu’ils découvrent que le Christ est proche d’eux et trouvent en lui patience et espérance

Accueille notre prière

Nous te prions pour le reste des hommes :

Qu’ils voient dans la croix du Christ le chemin du salut

Accueille notre prière.

Nous prions contre toutes formes de racisme et discriminations, contre l’esprit partisan. Nous prions pour l’unité et pour l’amour entre les races humaines.

Accueille notre prière

Pour donner force à cette intercession, chantons « ô Jésus tu nous appelles à former un seul corps »

9- Mon ancre et ma voile JEM 794

Pasteur :

Annonces

Remarques : bonnes et mauvaises habitudes acquises durant le confinement

Culte en présentiel au Temple

Les offrandes

KT et groupes de prières (les vendredis)

Bénédictions -Envois

«Celui qui se préoccupe des jours s’en préoccupe pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu ; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas ; il rend aussi grâces à Dieu. En effet, nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur, Soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. Car Christ est mort et il est revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants »

10- La foi renverse devant nous