« Comm-Union » été 2020.

Comm-Union été 2020

Cultes au Foyer Protestant : 12 et 26 juillet – 09 et 23 août 2020

Cultes au Temple : 05 et 19 juillet – 02, 16 et 30 août 2020

Cultes à la Maison de Santé Protestante : Tous les jeudis à 14h15

Congés : Le pasteur Clémence Bury est en congés du 12/07 au 23/08 dont une semaine de formation du 21 au 28/07.

Le pasteur Samuel Kabo est en congés du 01 au 30 août.

Suffragance : Du 31/07 au 16/08, nous aurons la joie d’accueillir une nouvelle fois Pierre Guibal qui effectuera une suffragance dans notre église. Il prendra en charge les cultes, les permanences téléphoniques et les visites, accompagné par une équipe qui prendra la suite après son départ et jusqu’au retour des pasteurs.

N’hésitez pas à vous signaler si vous ou une personne de votre connaissance a besoin d’une visite ! Pensez aussi, si vous le pouvez, à recevoir Pierre pour un repas chez vous, il en sera ravi !

J’en profite aussi pour vous annoncer son mariage avec Adèle Perrot qui a été stagiaire dans notre église en février dernier, le 03/10 à Aix-en-Provence. Pour ceux qui le souhaitent, une petite cagnotte vous est proposée afin de participer à cet événement !

Mot du trésorier : Bonjour a tous, j’ espère vous trouver tous en pleine santé.

Merci à tous ceux qui ont continué à soutenir financièrement notre Église, pendant cette période difficile, que nous venons de traverser.

Nous accusons malgré tout un retard conséquent à fin Mai de 14232.20 € sur le budget prévisionnel et de 9993.21 € par rapport à la même période 2019.

Je suis à votre disposition pour analyser individuellement les écarts de vos versements 2019/2020. Dans 2 Corinthiens 9:8, il est écrit : « Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre. »

Rentrons dans la dimension des besoins de l’église en acceptant que le travail accompli dans l’église me concerne personnellement. Cela me permet de mettre le dimanche matin mon obole en ne pensant pas « je donne pour le principe », mais plutôt que cela soit un élan de mon cœur en reconnaissance à tous les bienfaits que Dieu m’accorde. Alors, je ne vais pas calculer à la restriction, mais je vais avoir pour mon Dieu un élan de généreuse reconnaissance. Ce que je donne ici à mon Dieu, même si cela semble beaucoup pour moi, c’est tellement peu en comparaison de ce que Dieu peut me donner ! Fraternellement, Thierry.

Dates à venir : Le 20 septembre, nous aurons notre Assemblée Générale au Foyer Protestant. Pour rappel, elle n’a pas pu avoir lieu à cause du confinement !

Après les problématiques administratives incontournables, nous vous proposerons un temps collectif d’écoute de l’Esprit Saint afin de nous mettre au diapason, les uns et les autres, de la volonté de Dieu pour notre église.

Nous discuterons de ce que nous aurons reçu à cette occasion le week-end suivant, soit les 26 et 27 septembre où nous vivrons un temps fraternel en église à Grizac. Ainsi nous pourrons ensemble envisager des pistes et des lignes directrices pour les mois qui suivront.

Notez d’ores et déjà qu’au niveau des groupes de quartier, l’année prochaine sera l’occasion d’entrer dans le livre de l’Apocalyse et de le méditer ensemble.

Le parcours Alpha «Parents d’ados» reprendra également en septembre, Dieu voulant, ainsi que toutes les activités habituelles de notre vie d’église.

Notez également à l’avance que la fête de Noël aura lieu le 20/12 au Temple !

Notes pastorales- ÉTÉ 2020

Rachetons le « temps »

Le temps c’est de l’argent. Le dicton est bien connu et n’a sans doute jamais été autant d’actualité. Le temps n’a pas échappé au processus de sécularisation qui accompagne la modernité. Le temps autrefois liturgique a cédé le pas à l’horloge mécanique puis au rendement. Il exerce désormais une véritable tyrannie sur l’homme moderne qui court sans cesse de droite à gauche pour rester compétitif ou bien pour profiter au maximum du temps qui passe. Comment racheter le temps dans ce contexte comme nous y exhorte l’apôtre Paul (Ep 5.16 et Col 4.5) ? A la lumière de la pandémie du coronavirus que le monde à l’arrêt vient de traverser (et ce n’est pas fini), l’Eternel- le Maître du temps – nous envoie un message assourdissant «Arrêtez, et reconnaissez que je suis Dieu : Je domine sur les nations, je domine sur la terre. » Psaume 46v11

« Rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur »

« Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun »

Que dit la Bible au sujet du temps ?

La Bible s’ouvre et se ferme sur des notions de temps : d’une part « Au commencement...dans Genèse 1.1 et d’autre part « … oui, je viens bientôt » dans Apocalypse 22.20 en bouclant ainsi la roue du temps.

Ces deux courtes citations nous renseignent déjà sur la notion biblique du temps.

Le temps biblique a un commencement, la création, et se dirige vers un accomplissement, le retour du Christ. Cette ligne du temps s’inscrit dans une perspective d’éternité. Dieu n’est-il pas l’Éternel ? Comme le disait St-Augustin en parlant de Dieu : ton aujourd’hui : c’est l’éternité. Il y a dans le Nouveau Testament trois termes pour parler du temps : J’en retiens les deux plus importants :

Le chronos, c’est le temps physique. Il permet de segmenter  le temps quantitatif en passé, présent et futur. Le kairos, c’est un temps de basculement qui détermine un « avant » et un « après ». Pour Dieu le temps prend un autre sens, celui de l’opportunité, du temps favorable

Dans l’évangile de Jean 2.4, Jésus fait souvent référence à ce temps, qui- pour Lui- n’est pas encore venue , voilà pourquoi il répondit  à Marie, sa mère : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue. » Plus loin il est écrit : « Ils cherchaient donc à se saisir de lui, et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue. »Jean 7.30). Elle évoque ici, l’heure (l’époque) où Dieu visite l’humanité. La mort du Christ marque un avant et un après sur la ligne du temps.

C’est celui que Paul utilise dans l’expression ‘racheter le temps‘. C’est à la lumière de la croix que Paul nous invite à racheter le temps. Racheter le temps, ce n’est pas simplement mettre à profit le temps qui passe (Comme le traduit par exemple la TOB) mais aussi entrer dans la sphère éternelle de Dieu. Satan sera détruit avec le temps dans lequel il enfermé l’ancienne création. Aussi par Jésus toutes choses seront-elles nouvelles : une nouvelle terre et de nouveaux cieux car un jour le temps compté sera détruit pour laisser place à l’éternité.

Au premier siècle, l’expression fait référence au commerce d’esclaves. Pour s’affranchir, l’esclave devait payer une somme d’argent, un pécule. L’apôtre Paul utilise d’ailleurs la même expression pour parler du rachat des péchés dans Galates 4.4-5 «  Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun ». Jésus n’a-t-il pas dit que celui qui se livre au péché est esclave du péché : «  En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.»Jean 8.34 ? Or c’est à la croix que le Christ nous a rachetés. En face de Dieu Créateur, la notion du temps prend l’accent d’éternité. Il exerce une souveraineté sur le temps qui passe. Il en est aucunement prisonnier car « un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour ».2P.3v:8

C’est pourquoi, le Fils éternel a quitté l’éternité pour demeurer momentanément dans le temporel afin d’ouvrir la porte des temps éternels  aux croyants, fils d’adoption. « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ».Jean 10:9.

Que les périodes des vacances soient un temps de renouvellement de chacun de nous d’abord dans une piété renouvelée et dans tous les secteurs de notre existence ici-bas. Et ceci dans la perspective de l’éternité

Racheter le temps, c’est donc rendre actuelle dans notre vie de tous les jours la victoire accomplie une fois pour toutes à la croix par le Seigneur. Racheter le temps, c’est proclamer le temps de la grâce, que Jésus est venu apporter dans ce monde (Luc 4.19), en vivant nous aussi de cette grâce qui nous rend la liberté. Racheter le temps, c’est croire que Dieu nous accorde un nouveau départ mais c’est surtout rendre le temps à sa vocation première qui est d’adorer Dieu et lui plaire. Ainsi en rachetant le temps nous nous ouvrons à l’espérance du royaume à venir. À la croix, le Christ nous a libérés de notre passé, il nous ouvre un avenir rempli d’espérance de sorte que nous pouvons vivre l’instant présent dans la confiance de sa présence (Mt 28.20).

En Ephésiens 5.16, Paul ajoute car les jours sont mauvais. Nous vivons dans l’attente du prochain retour du Christ (Jean 14.18, 1 Jean 2.18). Cette attente ne devrait pas être passive comme on le constate malheureusement dans la vie de beaucoup