Culte du 29 mars 2020.

Introduction

Salutation et prière d’ouverture Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous.

Prions

Seigneur, voici le jour que tu as fait, jour de joie pour ton Eglise. Donne-nous aujourd’hui ton Esprit saint qu’il se saisisse de chacun de nous et fasse toutes choses nouvelles, par Jésus-Christ, notre Seigneur,

Soyez les bienvenus à cette rencontre. Ecoutons quelques psaumes d’accueil.

« Les cieux ont été faits par la parole de l’Eternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche » Psaume 33:6

« Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées ».

« De ton sanctuaire, ô Dieu! Tu es redoutable. Le Dieu d’Israël donne à son peuple la force et la puissance. Béni soit Dieu! » Psaume 68:35.

Chantons ensemble la toute puissance du Très Haut.

A

Chant 1- Car Dieu est un Dieu puissant

Car Dieu est un Dieu puissant
Il règne de Son saint lieu avec sagesse, amour
Oui Dieu est un Dieu puissant

Car Dieu est un Dieu puissant
Il règne de Son saint lieu avec sagesse, amour
Oui Dieu est un Dieu puissant

Car Dieu est un Dieu puissant
Il règne de Son saint lieu avec sagesse, amour
Oui Dieu est un Dieu puissant

Car Dieu est un Dieu puissant
Il règne de Son saint lieu avec sagesse, amour
Oui Dieu est un Dieu puissant

Car Dieu est un Dieu puissant
Il règne de Son saint lieu avec sagesse, amour
Oui Dieu est un Dieu puissant…

B Lisons le psaume 13, psaume d’un cœur désespéré, appelant à l’aide.

Psaume 13 (Heilani)

Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme,

Et chaque jour des chagrins dans mon cœur?

Jusques à quand mon ennemi s’élèvera-t-il contre moi?

3Regarde, réponds-moi, Eternel, mon Dieu!

Donne à mes yeux la clarté,

Afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort,

4Afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu!

Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle.

5Moi, j’ai confiance en ta bonté,

J’ai de l’allégresse dans le cœur, à cause de ton salut;

6Je chante à l’Eternel, car il m’a fait du bien.

Que les portes de nos cœurs et celles de vie s’ouvrent.

C

Chant 2- Ouvrez les portes

Ouvrez les portes, annoncez le Roi
Et laissez Jésus entrer.
Ouvrez les portes et ouvrez vos cœurs,
Il vient avec majesté.

Couplet 1

Ouvrez les portes à celui qui vient au nom du Seigneur,
Ouvrez les portes à celui qui est le Dieu vainqueur.

Couplet 2

Ouvrez les portes à celui qui tient les clés de la vie.
Ouvrez les portes et les pauvres seront affranchis.

Couplet 3

Ouvrez les portes à celui qui est le consolateur.
Ouvre les portes à celui qui veut sonder nos cœurs.

Couplet 4

Ouvrez les portes au Seigneur et dressez-y vos bannières,
Aplanissez vos sentiers et enlevez les pierres.

Témoignage d’un médecin Italien (Nathalie)

D

Confession et Pardon des péchés

Ô Dieu, tu connais ma bêtise,
mes fautes ne sont pas cachées pour toi.
(Psaumes 69.6)

Mais je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché ma faute.
J’ai dit : « J’avouerai mes fautes au Seigneur. »
Et toi, tu as enlevé le poids de mon péché.
(Psaumes 32.5)

Inclinons-nous dans l’adoration, en élevant le Christ Seigneur

E

Chant3- Jésus, nous te couronnons (JEM 330)

Jésus nous Te couronnons,
Nous Te proclamons Roi;
Présent au milieu de nous,
Nous T’élevons par nos chants;
Nous T’adorons, nous T’exaltons,
Viens établir Ton trône éternel.
Par nos louanges nous T’invitons,
Viens Jésus, prends Ta place de Roi.


Jésus nous Te couronnons,
Nous Te proclamons Roi;
Présent au milieu de nous,
Nous T’élevons par nos chants;
Nous T’adorons, nous T’exaltons,
Viens établir Ton trône éternel.
Par nos louanges nous T’invitons,
Viens Jésus, prends Ta place de Roi.

F

Prédication : « Où puiser les ressources face à l’adversité » qui va aborder en 5 points. Dieu veut quelques choses de nouveau

G

Chantons 4- Si Dieu pour nous s’engage

Strophe 1
Si Dieu pour nous s’engage,
Qui sera contre nous ?
En son Fils, d’âge en âge,
Il nous accorde tout.||
Quand l’amitié du Maître
Plaide en notre faveur,
Qui pourra compromettre
Les élus du Seigneur ?

Strophe 2
Nous attendons la gloire
Que Dieu révèlera,
Heureux de la victoire
Qu’il nous donne déjà.||
La création soupire
Au pouvoir du néant,
c’est lui qu’elle désire,
Comme à l’enfantement.

Strophe 3
L’Esprit qui nous habite
Fait de nous ses enfants;
L’Esprit Saint nous invite
A vivre librement.||
C’est lui qui vient en aide
A nos cœurs indécis.
C’est lui qui intercède :
“O Père, nous voici !”.

Strophe 4
Dieu connaît ceux qui l’aiment :
Tout concourt à leur bien.
Il conforme lui-même
A son Fils tous les siens.||
Appelés à la vie,
Nous sommes justifiés,
Et Dieu nous glorifie
En Christ ressuscité.

Strophe 5
L’angoisse nucléaire,
La faim, les armements,
Les puissants de la terre,
L’avenir, le présent,||
La mort, ni rien au monde
Ne peut priver nos cœurs
De l’amour que Dieu fonde
En Christ, notre Seigneur.

Prière de protection.

H

Psaume 34
Quand un malheureux crie, l’Eternel entend,

Et il le sauve de toutes ses détresses.

L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent,

Et il les arrache au danger.

I

Offrande

« Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. » 2Cor 9v7 :

J

Annonces

  • Capsule d’études bibliques qui seront lancées sur les réseaux à partir de mercredi 1er avril
  • Sur les dîmes et les offrandes. Chaque famille doit constituer une enveloppe ou transmettre par voie bancaire. (Revoir la communication pastorale, sinon appelez le trésorier : 0688049739

K

Renvoi

L

L’Eternel est pour moi, je n’ai peur de rien: que peuvent me faire des hommes? 7 L’Eternel est mon secours, et je regarde mes ennemis en face.8 Mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel que de mettre votre confiance dans l’homme; …17 Je ne mourrai pas, je vivrai, et je raconterai ce que l’Eternel a fait.18 L’Eternel m’a corrigé, mais il ne m’a pas livré à la mort. Psaume 118

Soyez bénis, Protégez-vous. Ce sera la semaine de pic de contamination. Alors ne sortez pas de chez vous.

.

*******

Prédication en vidéo du 29 03 2020

Message du dimanche 29 03 20

Comment puiser des ressources face à l’adversité ?

L’humanité et le monde -dans lequel elle vit – sont le théâtre d’une confrontation entre deux forces : les forces du bien et celles du mal.

Les forces du mal, ce son elles qui occasionnent douleurs et souffrances aux hommes. Leur objectif est de pervertir et détruire le travail du Créateur, semer le chaos et la mort. Quant aux forces du bien, elles travaillent à la construction harmonieuse de la création pour l’harmonie, la paix et l’unité.

Le mal, issu des puissances des ténèbres s’emploie à soumettre le monde à un douloureux servage. Il prend sa source dans Satan, le falsificateur de la vérité, le père du mensonge. En revanche, les forces du bien, ce sont elle qui travaillent et participent à la reconstruction de la création souillée par le péché. Elles trouvent leur origine dans la Lumière et la Vérité, c’est-à-dire en Dieu. Ces forces évoquées et situées entrent en opposition dans leur action et l’être humain en est champ de bataille. Par conséquent, son sort c’est-à-dire son devenir et son avenir dépendent de quel camp il appartient. L’on se pose souvent la question suivante : Pourquoi Dieu- supposé être tout-puissant et plein d’amour – a-t-il permis du mal et de la souffrance ? A cette question, il n’est vraiment pas aisé d’y apporter une réponse en une seule fois. En réalité, c’est tout un ensemble de vie chrétienne qui y apportera la réponse. La présence du mal est un mystère auquel aucune réponse rapide ne peut suffire.

Dieu est-il responsable du mal ?

Pour la foi chrétienne, Dieu ne peut être responsable du mal qui frappe l’humanité. Celui-ci ne peut être passé une punition, car il touche tous les hommes qu’ils soient justes ou non. Dieu n’agit jamais ni par vengeance, encore moins par plaisir de voir les hommes rebelles souffrir, même si ceux-ci le mériteraient comme fruit de leur iniquité. Cela est contraire à la nature du Dieu de la Bible et également contraire à sa nature autosuffisante. En fait, pour faire court, même la question est d’importance, le mal et la souffrance ne font pas partie du projet initial de Dieu pour l’humanité. C’est un accident de parcours qu’il n’a pas souhaité et qui vient du mauvais usage de la liberté accordée aux hommes et aux anges.

Alors, je vous invite à la lecture de ces versets qui rendent bien compte de cette lutte d’influence cosmique entre le mensonge – qui infecte le monde conduisant à la tyrannie et aux souffrances et la Vérité visant à la reconstruction de l’univers pour le bien-être de l’humanité.

« Mes enfants, que personne ne vous trompe sur ce point : …Celui qui commet le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement.

Le diable, lui, est un voleur. Il vient seulement pour voler, pour tuer et pour détruire.

Or, le Fils de Dieu est précisément apparu pour détruire les œuvres du diable. » 1 Jean 3:7-8. Il déclare sur lui-même : « Moi (Jésus), je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Moi (Jésus), je suis venu afin que les hommes (brebis) aient la vie, une vie abondante. » Jean 10:10-11

Que faire pour puiser des ressources et demeurer confiant face à l’adversité ? Tel est l’intitulé de mon message.

Suivons alors la trace de Jésus le Christ, modèle par excellence de tout enfant de Dieu, né de l’Esprit et qui entend marche dans la victoire du Maître Quatre ou cinq vérités sont à noter et à serrer sur le cœur. Lisons un extrait du chapitre 16 de l’évangile de Jean.

« Maintenant, nous savons que tu sais tout, et tu n’as pas besoin qu’on te pose des questions. Pour cela, nous croyons que tu es venu de Dieu. » Jésus leur répond : « Vous croyez maintenant ? Eh bien ! Le moment arrive, et il est déjà là, où vous partirez de tous les côtés, chacun pour soi, et vous me laisserez seul.(humainement parlant). Pourtant je ne suis pas seul (spirituellement parlant) parce que le Père est avec moi. Je vous ai dit cela pour que par moi, vous ayez la paix. Dans le monde, vous allez souffrir. Mais soyez courageux : j’ai vaincu le monde. » Jean 16:30-33.

  1. La ferme assurance de la présence du Père, Dieu Créateur

Chacun sait très bien qu’on peut être juxtaposé à une personne ou un objet sans que l’une ou l’autre nous soit réellement présent. Déjà la question paraît difficile dans un contexte matériel, naturel. Qu’en est-il quand il s’agit de Dieu (Esprit) qu’on ne voit pas ?

Que signifie vraiment vivre en présence de Dieu ? Comment un cœur humain peut saisir Dieu qui est Esprit ? Ce qui est certain, l’Eternel Dieu, se rend cesse présent à l’homme par la présence de son Esprit Saint. Ainsi quand on accepte Jésus le Christ comme le Sauveur de notre âme et Seigneur de notre existence, nous marchons dans la présence de Dieu, de facto nous permettons à Dieu d’être présent à nous. C’est dire qu’on est relié à Lui par Esprit qui opère en nous, qui est avec nous et qui nous revêt de l’onction protectrice. Quoiqu’invisible, sa présence est évidente pour le croyant. La présence de Jésus nous introduit dans la présence du Père et chacun de ses enfants devrait en avoir fermement conscience car « Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. » Psaumes 46:2

Jésus-Christ à la croix – a perdu la présence du Père, pour que toi et moi puissions accéder à cette merveilleuse présence. La croix du Christ suggère une autre réalité pour chacun d’entre nous qu’il convient de rappeler sans cesse. Certains pensent que Jésus était rejeté, un martyr. D’autres voient dans l’agonie de Christ l’image d’un monde agonisant. Car Jésus en mourant, le monde entier souillé meurt avec Lui. Il représentait certainement tout cela. Solidaire de notre condition, Il apporta Dieu à notre monde, réponse à nos misères. Nous n’avons aucunement besoin de poser la question : « Où est Dieu ? Mais au delà de sa portée émotionnelle, quelle est la répercussion de la croix du Christ ?

  1. Nous devons croire que celui qui est à l’origine des calamités –Satan- est une créature déchue et définitivement vaincue

« Nous savons que nous appartenons à Dieu et que le monde entier est au pouvoir du Mauvais. » 1Jean 5v19 Or, le Fils de Dieu est précisément apparu pour détruire les œuvres du diable.

Le monde fait souvent référence au vaste système dont Satan tient les rênes. Ce système exclut le Dieu saint, juste et vrai. Il fonctionne aux mépris de lois de Dieu de la création. Souvent sous le slogan provocateur, « ni dieu ni maître ». Tant pis, si on déplace les bornes ou repousse des limites. Ainsi, ce système ne fait pas seulement référence au mal, à l’immoralité et aux plaisirs du monde pécheur mais aussi à l’esprit de rébellion qui est opposé ou indifférent à l’Eternel Dieu et à sa révélation (Le Christ) et qui existe dans toutes les entreprises humaines qui ne sont pas sous la Seigneurie du Christ-Jésus (car il y aura sous peu l’apparition des faux christs). En ce siècle, Satan se sert des idées, de la morale, de la philosophie, de la psychologie, du système éducatif et culturel, des systèmes économiques et politiques, la science te la médecine, les arts et la musique, des sports et divertissements, des religions et des médias sans oublier l’agriculture dans laquelle- par cupidité- on procède à des OGM et autres transformations bizarres sous prétexte de progrès qui n’est rien d’autre que la régression dans tout domaine. ( études bibliques sur les médias et la médecine). Tout ceci éloigne les hommes de Dieu, et fait obstacles à la propagation de l’évangile du Christ.

  1. Cette créature déchue est vaincue malgré sa rage contre l’humanité qu’il s’emploie à pervertir et détruire.

Où et Comment Jésus a-t-il vaincu le monde ?

Certains me répondront à la croix. Certes, la croix, symbole de la victoire totale des forces de vie sur le mal. La mort à la croix représente le bouquet final du ministère de Jésus sur la terre. C’est le lieu de rencontre de l’Amour de Dieu et sa justice pour l’humanité à sauver. C’est à la croix que Jésus a effectué sur moi le transfert de sa justice, s’étant fait péché à notre place. Mais avant d’en arriver là, Jésus avait déjà engrangé une victoire contre le diable lors de son jeûne dans le désert effectué au début de son ministère après son baptême. Là à trois reprises, Jésus a enjambé les tentations de la part de Satan qui domine sur le monde. Ces tentations portent sur points 

  • la convoitise la chair

  • la convoitise des yeux

  • L’orgueil de la vie

C’est souvent ces trois points qui représentent les armes qu’utilise le diable pour nous soustraire à l’autorité du maître. D’où nécessité de se considérer mort au monde et vivant pour le Christ.

  1. C’est d’apprendre impérativement à parler le langage de Dieu. Ne pas s’enfermer par nos propos inspirés du monde limité.

On le voit spirituellement à travers deux exemples.

Dans Marc 5v39, il est écrit: « Il (Jésus) entra et leur (ceux qui étaient en pleurs) dit : Pourquoi ce tumulte, et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. Alors, il les fit tous sortir, prit avec lui le père et la mère de l’enfant, de même que ceux qui l’avaient accompagné, et entra là où se trouvait l’enfant. Il saisit l’enfant par la main et lui dit : Talitha koumi, ce qui se traduit : Jeune fille, lève-toi, je te le dis ». C’est le premier exemple. Le second – au sujet de Lazare.

Jean 11v11 : « Après ces paroles, il leur dit : Lazare, notre ami, s’est endormi, mais je pars pour le réveiller Les disciples lui dirent : Seigneur, s’il s’est endormi, il sera sauvé. 

Jésus avait parlé de sa mort, mais eux pensèrent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. Alors, Jésus leur dit ouvertement : Lazare est mort. Et, pour vous, je me réjouis de n’avoir pas été là, afin que vous croyiez. Mais allons vers lui. Sur ce, Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples : Allons, nous aussi, afin de mourir avec lui.» « Après avoir entendu cela Jésus dit : Cette maladie n’est pas pour la mort, mais pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle. ». Voyez- vous ; il n’y a pas quelque chose pire qui puisse arriver à un mortel que la mort.

La mort. En tant qu’ennemie, elle est déjà vaincue. C’est en maître et vainqueur et non en esclave que le croyant doit faire face à la mort. En tant que servante, elle est notre partenaire faisant partie de l’héritage en Christ : «  soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. Tout est à vous ; et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu. »1Cor 3v21.

5- Il n’y a rien du Prince du monde en moi.

« Je ne parlerai plus guère avec vous, car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi – Il n’a aucun pouvoir sur moi » Jean 14v30

Le manque d’amour -Le manque de pardon- l’entretien de la colère- les péchés de la langue- entretenir la peur etc. N’hébergez plus désormais de telles pensées

Conclusion.

Martin Luther conseilla d’exhorter les gens… à écouter le sermon afin qu’ils puissent apprendre par la Parole de Dieu comment vivre et comment mourir. »

« Lorsque lui et son épouse avaient été confrontée à la peste noire, il a écrit ces mots sages qui peuvent nous éclairer sur la façon dont nous devons aborder les évènements actuels et ceux à venir dans notre monde… Il combine la foi et le réalisme d’une manière qui est puissamment pertinente pour notre crise actuelle avec le coronavirus. Je cite

«Je demanderai à Dieu par miséricorde de nous protéger. Ensuite, je vais enfumer, pour aider à purifier l’air, donner des médicaments et les prendre. J’éviterai les lieux, et les personnes, où ma présence n’est pas nécessaire pour ne pas être contaminé et aussi infliger et affecter les autres, pour ne pas causer leur mort par suite de ma négligence. Si Dieu veut me prendre, il me trouvera sûrement et j’aurai fait ce qu’il attendait de moi, sans être responsable ni de ma propre mort ni de la mort des autres. Voyez, c’est une telle foi qui craint Dieu parce qu’elle n’est ni impétueuse ni téméraire et ne tente pas Dieu. Ainsi quand nos pensées seront imprégnées du Saint-Esprit, rendues captives à l’obéissance du Christ, alors nous serons enfin dans le repos et la confiance dans un Dieu stable et inébranlable et non dans de vaines agitations. Ainsi le Saint-Esprit à nos côtés, sur nous, et en nous musclera notre foi et déploiera en notre faveur la pleine mesure de sa puissance pour nous protéger aux temps d’adversité qui ne peuvent aller désormais qu’en s’intensifiant.

Prions.

Pour notre victoire en Christ. Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés

2 thoughts on “Culte du 29 mars 2020.

  1. francoise0314@yahoo.fr dit :

    dommage interruption du culte du 29 au moment de la réssurection de la petite fille..

    1. Oui, patience, les techniciens sont en train de corriger cela, cela devrait être mieux d’ici quelques minutes…

Comments are closed.