Prédication du 25 avril 2021.

Ce dimanche le message est apporté par notre Pasteur Samuel Kabo.

SUIVONS LE CHRIST (2/2)

Celui qui déclare demeurer uni à lui doit vivre comme Jésus a vécu (a marché) : 1jean 2v6

« En effet, vous connaissez le don généreux de notre Seigneur Jésus-Christ. Il était riche, mais pour vous, il s’est fait pauvre, afin de vous rendre riches par sa pauvreté » 2Cor.8v9

 « Vous, vous avez rejeté celui qui est saint et juste et vous avez demandé que Pilate vous libère un assassin.  Vous avez fait mourir le maître de la vie, mais Dieu l’a réveillé de la mort, nous en sommes témoins.  Maintenant, vous voyez cet homme et vous le connaissez : c’est le nom de Jésus qui l’a guéri parce que nous croyons en lui. C’est la foi en Jésus qui lui a donné toute la santé, devant vous tous » Actes 3v14 

I- Amour et douceur 

L’amour dont Jésus nous a aimés est si pur que notre entendement s’en trouve dépassé. En aucune mesure, il est comparable avec l’amour que chacun de nous Lui porte. Quelles sont donc les qualités de l’amour de Jésus ? Tout amour donné n’est pas toujours purs. Il y a des amours interdits. Dans les relationnels, il peut y avoir des amours toxiques (Sodome et Gomorrhe, Noé avec ses filles).

Eros : est le dieu primordial de l’Amour et de la puissance créatrice dans la mythologie grecque. Amour passionné. Attirance sexuelle. Désir.

Philéo : traitement affectueux destiné à un ami. Amitié

Storgê : qui décrit l’amour familial, comme l’amour d’un parent pour son enfant, le « prendre soin »

Ce qui nous conduit à examiner l’amour exprimé par le Christ.

Voici les qualités de l’amour du Christ. Ce sont celles du Père qui est amour :

a) C’est l’amour dont le Père est l’origine et la nature Jean 14v21. C’est le premier amour à exprimer.

Agape:Il se caractérise par sa spontanéité, ce n’est pas un acte réfléchi ou une forme de politesse mais une réelle empathie pour les autres qu’ils soient inconnus ou intimes. Il a une essence sacrificielle. Se donner pour l’autre.

b) Tout ce qu’il disait était fondé sur la parole de Dieu. Aimant profondément la Parole, il citait les Ecritures quand il est confronté aux tentations

c) L’amour de Jésus s’est toujours déversé abondamment sur l’humanité. Il aimait chacun sans restriction, riche ou pauvre, puissant ou faible, homme ou femme, enfant ou adulte, sans s’arrêter à son cheminement dans le péché. C’est pourquoi il a essuyé les accusations d’être l’ami des pécheurs, des publicains (voleurs) et des gens de mauvaises vies (Matthieu 11v19). Il nous a tellement aimés, que pour nous sauver il a finalement versé son propre sang (Jean 10v11, Rom 5v8).

Le comble à l’amour qu’il a toujours exprimé est de gratifier ses ennemis, d’avoir demandé au Père le pardon pour ses propres bourreaux. Il est venu pour ne perdre personne. Ainsi lorsque nous étions encore des pécheurs il tendait vers chacun de nous ses mains bénissant es (Rom5v10)

Incarnation de douceur, car de lui, il disait : « …je suis humble et doux de cœur » Sa douceur est décrite dans Matthieu mais au travers de cette citation d’Isaïe : « Il ne brisera pas le roseau broyé. Et il n’éteindra pas la mèche qui faiblit ; Il révélera le droit selon la vérité. » Jésus a vécu en faisant preuve dans tous ses actes d’une grande douceur. Il traitait avec bonté aussi bien les pécheurs repentis (Luc 7v35-50) que ses disciples comme Pierre après son reniement (Jean 21v15_23). A son comportement envers Judas, le traître, comme envers ceux qui le pendirent au maudit bois de la croix, on peut mesurer combien la douceur dont il fit preuve fut réelle : « Il ne contestera point, il ne criera point, Et personne n’entendra sa voix dans les rues. » Matthieu 12v19

II- Vie de prière et obéissance

a) Son obéissance.

Son obéissance a été totale dans tous les domaines. On va en examiner 3 aspects

1- Il obéissait à ses parents terrestres (Luc 2v51)

2- Il obéissait à Dieu son Père céleste, en observant toutes les lois morales, « sans commettre de péché ». « Celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait (devenir) péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » 2Cor 5v21

Dépourvue de péché, sa vie irréprochable satisfit à la perfection la justice de Dieu. De même, aucun homme ne peut lui reprocher quoi que ce soit : « Parmi vous, qui peut prouver que j’ai commis des péchés ? Je dis la vérité, mais vous ne me croyez pas. Pourquoi donc » Jean 8v46. Plus encore, afin d’éviter l’incompréhension du peuple, il s’est acquitté des impôts dus au gouvernement séculier.

3- Il observa l’obéissance même dans les souffrances : «quoiqu’il fut Fils, a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes ». Il poussa son obéissance jusqu’à la mort, afin de nous sauver, ainsi par l’obéissance d’un seul juste beaucoup seront rendus justes (Rom5v19). Voici les termes dans lesquels Pierre décrit l’obéissance de Jésus : « En effet, le Christ lui-même est mort une fois pour toutes pour les péchés des êtres humains. Lui qui était innocent, il est mort pour des coupables, afin de vous conduire à Dieu. Lui, il a été tué dans son corps, mais l’Esprit Saint lui a rendu la vie » 1Pierre 3v18

Son obéissance sans relâche tout au long de sa vie Lui a permis de remplir l’office de l’Agneau sans défaut qui ôte le péché du monde. Et c’est par ce seul moyen qu’il pouvait devenir notre substitut par son sacrifice.

b) Sa vie de prière

Dans Hébreux 5v7, nous lisons : « Le Christ, pendant sa vie sur terre, a adressé à Dieu des prières et des supplications, avec de grands cris et des larmes. Il a prié Dieu, qui pouvait le sauver de la mort. Et Dieu l’a écouté, parce qu’il est resté fidèle.  Le Christ est le Fils de Dieu, c’est vrai, mais par toutes ses souffrances, il a appris à obéir.  Dieu l’a rendu parfait. Alors maintenant, ceux qui obéissent au Christ reçoivent par lui le salut qui dure toujours »

Alors que Dieu le Créateur tout-puissant n’a pas besoin de prier, Jésus, qui est pourtant aussi de nature divine, priait souvent. Ce qui révèle à merveille son humilité. Parfois, il priait en présence de ses disciples, mais, le plus souvent, il passait de longues heures ou même toute la nuit seul en prière. Avant toute action importante il se préparait toujours dans la prière.

Il nous convient d’imiter les traits caractéristiques de la personnalité de Jésus que nous avons étudiés et les développer dans notre marche quotidienne de disciples.

Quand ces traits seront nôtres, nous serons parvenus à la maturité dans le Seigneur. Le fruit de l’Esprit abondera en nous et rendra gloire à notre Père céleste.

1P 2v21 : « C’est à cela, en effet, que vous avez été appelés, parce que Christ lui aussi a souffert pour vous et vous a laissé un exemple, afin que vous suiviez ses traces ; lui qui n’a pas commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est pas trouvé de fraude